Stopviol-guinee.org : porte-voix numérique pour combattre le viol et le harcèlement sexuel en Guinée

Stopviol-guinee.org : porte-voix numérique pour combattre le viol et le harcèlement sexuel en Guinée

Stopviol-guinee.org | Une plateforme pour signaler les cas de viols et harcèlement sexuel en Guinée S’inspirant d’une expérience de l’organisation « Harass Map », en Egypte, où de nombreux cas d’agression sexuelle ont été enregistrés pendant les manifestations place Tahrir, L’ONG d’Activistes « GUINEE-ACTIVISTES » lance cette plateforme pour signaler et dénoncer les viols et abus sexuels en Guinée.

Les viols, surtout ceux pratiqués sur les mineurs deviennent de plus en plus récurrents dans notre pays la Guinée et ce danger est un réel sujet de préoccupation pour nous qui défendons des droits des femmes et des enfants.

C’est pourquoi nous dénoncent le laxisme de la justice vis-à-vis des auteurs de ce crime.

D’après la direction nationale de l’office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs (OPROGEM), cité dans un rapport, « durant les trois dernières années, 251 cas de viol sur des mineurs ont été enregistrés sur toute l’étendue du territoire nationale ».

Une étude de direction nationale de l’enfance dresse aussi un tableau sombre du phénomène de viol en Guinée. Selon cette étude, de janvier à mai 2016, la région de Mamou a enregistré le plus de cas de viol (20). Elle est suivie de Faranah (7 cas), Labé et Nzérékoré (5 cas).

Stopviol-guinee.org : porte-voix numérique pour combattre le viol et le harcèlement sexuel en Guinée

Kindy Dramé est le fondateur de cette plateforme blogueur spécialiste de communication digital et activiste s’engage en faveur de la lutte contre les violences faîtes au femmes en Guinée. 

L’ONG Guinee activistes est conscient de cette recrudescence du viol en Guinée, particulièrement dans la denonciation et la mobilisation sur internet et les réseaux sociaux pour que justice soit rendue au victimes de viols et harcèlement sexuelle. D’où son engagement à sévir contre les auteurs de cet acte criminel, sans exception.

« Au niveau de la cour d’appel de Conakry, 60 à 70% des dossiers sont des cas de viols. C’est dire que ce phénomène a pris une proportion plus inquiétante », a-t-il fait savoir récemment, en promettant que son ONG suivra les dossiers et s’assura que « tous ces cas seront jugés et les coupables auront à faire avec la loi ».

A noter que le viol est défini par le code pénal guinéen, en ses articles 222 et suivant, comme tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise. C’est un crime passible de la cour d’assises.

About The Author

Stopviol-guinee.org | Une plateforme pour signaler les cas de viols et harcèlement sexuel en Guinée S’inspirant d’une expérience de l’organisation « Harass Map », en Egypte, où de nombreux cas d’agression sexuelle ont été enregistrés pendant les manifestations place Tahrir, L’ONG d’Activistes « GUINEE-ACTIVISTES » lance cette plateforme pour signaler et dénoncer les viols et abus sexuels en Guinée.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *